Actualités

Une asinerie en Bourgogne du Sud

Bonjour, je m’appelle Cerise et je suis bien connue des enfants des alentours. Devinez qui je suis ? un petit fruit bien rouge et gorgé de soleil griottequand je suis cueillie sur l’arbre ? Vous n’y êtes pas du tout !
Allez, je vais vous aider ; je fais 200 kg, j’ai 2 grandes oreilles et 4 pattes
( chez nous on appelle ça des membres ). Quand je parle, je fais Hi-Han : hé oui, je suis un âne, plutôt une ânesse puisque je suis une femelle. Et je suis la doyenne du Relais Passiflore. 20 ans déjà…
Attention : Il ne faut pas croire que je sois vieille, les ânes vivent jusqu’à 35 ou 40 ans, Je suis donc en pleine force de l’âge.
C’est à ce titre qu’ils ( mes patrons ) m’ont chargé de présenter notre lieu de vie.
En fait nous habitons en Bourgogne du Sud, à côté de Charolles, cité de Charles le Téméraire, des faïences du même nom, et berceau de la viande charolaise.
Nous sommes une joyeuse bande de 6 ânes. Avec moi, il y a GROSEILLE, SAFRAN, RAMSES, ULYSSE et RIXIE, Régulièrement, deux ou trois autres ânes nous rejoignent, soit pour être éduqués, soit pour être revendus.
Durant les mois d’été, nous promenons adultes et enfants au bout d’une longe. Comme on aime bien les câlins et les gâteries, on leur fait croire que ce sont eux qui dirigent…mais c’est parce qu’on le veut bien. Un âne met toujours de la bonne volonté à faire plaisir. Toutefois attention, n’oubliez pas, il faut toujours nous parler gentiment et avec amour, sinon on sait jouer des petits tours coquins, Comment ça ? je vous en parlerai une autre fois.
Lorsqu’il n’y a plus de vacanciers dans la région, on va également visiter les écoles, les personnes âgées, les malades. Notre patronne appelle ça de
‘’ l’AN-imation ‘’. Pourquoi pas ? Tant que ça nous fait de la pub…
Et puis il y a LOUKOUM, l’ âne reproducteur du troupeau : il est très beau et très fier. Mais il est dans un pré à 3kms d’ici, sinon il passerait ses journées à nous appeler, il pourrait même sauter des barrières pour nous retrouver, Groseille et moi. Notre patronne ne veut pas, elle dit que ça ferait désordre et puis elle est pour le contrôle des naissances.
A ce propos, il y a parfois des naissances au domaine, c’est même très émouvant de voir naître un petit ânon.
Promis, cette merveilleuse expérience je vous la ferai partager une prochaine fois.
Bon, j’en ai assez dit aujourd’hui, je vais me remettre à manger
Bonsoir les amis, Hi-Han
Au fait, à votre avis on dit Hi-Han ou Han-Hi ? Les débats sont ouverts. Si vous venez nous voir au Domaine, vous aurez ( peut-être ) la réponse…
AN-icalement vôtre
Signé Cerise
PS : si ma lettre vous a plu, n’hésitez pas à la faire partager à vos amis sur www.anes-bourgogne.com. Comme chacun sait, vos amis sont mes amis…